Archives mensuelles: novembre 2018

Éclosions de Légionellose : Danger sous votre douche!

Depuis quelques années, plusieurs cas d’éclosion de Légionellose ont eu lieu au Québec. Cette maladie est causée par une bactérie du nom de Legionella pneumophila. La forme bénigne se nomme la « fièvre de Pontiac ». Elle se caractérise par des symptômes de fièvre et de toux qui ressemblent à ceux de la grippe, donc elle peut facilement passer inaperçu. Cependant, la forme la plus grave de la légionellose, la maladie du légionnaire, se caractérise par une infection pulmonaire, communément appelé, la pneumonie. Mais d’où vient-elle exactement?

Des statistiques de la Régie du Bâtiment du Québec (RBQ) ont révélé que la source principale d’infection pour cette maladie serait les tours de refroidissement (TRE). Près de 1500 fois par année, au Québec, des tours de refroidissement à l’eau, servant notamment à climatiser les bâtiments, sont contaminées par la fameuse bactérie qui cause la légionellose. Elle représente une telle menace pour la santé publique, que de nombreuses installations doivent être fermées d’urgence afin d’être désinfectées.

Lorsque les tours sont contaminées, elles deviennent très dangereuses pour notre santé. Nous ne serons pas nécessairement infectés. Cependant, l’expert microbiologiste, Patrick D. Paquette, explique qu’il faut une décontamination de la tour le plus rapidement possible, puisque la bactérie se répand partout dans l’environnement. Avec les vents, les gouttelettes infectées peuvent se disséminer jusqu’à 6 km de distance de l’immeuble qui a un TRE infectée et être inhaler par une personne.

Selon le ministère de la santé, depuis 2006, la maladie est en progression constante.

« Bien que la légionellose puisse se retrouver dans différents milieux, les tours de refroidissement à l’eau apparaissent comme la source de contamination le plus souvent en cause lors d’éclosions de grande envergure. »

Les bains tourbillons mal désinfectés sont aussi un bon milieu pour le développement de la Legionnella.

Autres milieux de contamination

Bien que la légionellose puisse aussi être contractée dans les jeux d’eaux ou les fontaines. La Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) tient à mettre en garde la population contre un plus grand facteur de risque, soit la température des chauffe-eaux et plus spécifiquement les chauffe-eaux électriques à cause de la position de l’élément chauffant qui au lieu de chauffer l’eau par le fond le fait par les côtés.

Même si plusieurs recommandent l’abaissement de la température des chauffe-eaux afin d’éviter les brûlures, il faut comprendre que ce changement peut être très dangereux pour la santé. En effet, La CMMTQ soutient qu’il ne faut pas régler le chauffe-eau à moins de 60 °C (140 °F), sans quoi, ce dernier deviendra un lieu extrêmement propice au développement des bactéries. Lorsque vous prenez une douche la bactérie est pulvérisée et par la suite entrainée par les gouttelettes d’eau en suspension dans l’air qui sont finalement inhaler pour se retrouver à l’intérieur des poumons de la personne.

 

Groupes à risque 

Parmi les groupes à risques on retrouve:

Pour une raison encore inconnue, les hommes de plus de 50 ans et plus semble être une cible de choix pour la bactérie. La fréquence d’infection avec ce groupe est plus élevé qu’avec les autres groupes.

Organisation mondiale de la santé – Légionellose :

« Sur l’ensemble des cas notifiés, 75 à 80% ont plus de 50 ans et 60 à 70% sont des hommes ».

Le Pacte : Ensemble on peut faire une différence

Ce n’est plus un secret pour personne, notre planète est dans un état critique. Le chef de l’ONU, Antonio Guterres, déclarait au mois de septembre dernier qu’il ne nous restait que 2 ans pour renverser la vapeur. En effet, lors d’une conférence donnée le 10 septembre, le secrétaire général de l’Association a interpellé les hauts dirigeants mondiaux, en leur mentionnant que le temps était compté avant de subir les désastreuses conséquences de la dégradation de l’environnement dû aux changements climatiques.

 

Il mentionne également qu’il est impératif que la société civile – jeunes, groupes de femmes, secteur privé, communautés religieuses, scientifiques et mouvements écologiques dans le monde – demande des comptes aux dirigeants », a insisté le secrétaire général des Nations unies.

En entrevue aux francs-tireurs la semaine dernière, le metteur en scène Dominique Champagne et l’acteur Émile Proulx-Cloutier, lançaient un cri du cœur afin de sensibiliser et de mobiliser la population québécoise à la cause environnementale et ainsi amener les gouvernements à agir. «La conscience écologique doit devenir un mouvement, ça ne doit plus être une habitude pour l’un et un oubli pour l’autre. Nous devons tous apprendre à faire notre part pour sauver cette planète».

C’est pour cette raison que Dominique Champagne a créé, avec la collaboration d’autres artistes, Le Pacte.

Le Pacte

Il s’agit d’un engagement à faire des petits changements dans son quotidien, qui feront une grande différence si nous les faisons ensemble. Le but n’est pas d’aller vivre dans une hutte dans le bois et de devenir auto-suffisant. L’idée n’est pas de prétendre être parfait, mais plutôt d’affirmer avoir pris conscience du problème et de montrer une volonté d’engagement pour faire sa part dans ce dossier. Le pacte, c’est pour tout ceux et celles qui sentent l’urgence d’agir et qui comprennent que certains changements dans leur quotidien, pourront renverser la vapeur. Seul, on ne peut pas faire bouger les choses, ensemble, nous le pourrons! Le défi est de se démontrer qu’individuellement nous pouvons faire une différence, pour qu’enfin collectivement, nous la fassions! En effet, nous sommes trop nombreux à nous dire tout bas que ça ne vaut pas la peine, puisque personne ne le fait et qu’à nous-seul, nous ne pouvons faire de différence. Belle erreur, puisque tout débute avec l’idée d’une seule personne de pouvoir faire cette différence.

C’est exactement la raison pour laquelle le Pacte a été créé. Cette signature n’est pas pour prouver à personne que vous entrez dans le mouvement, cette signature est pour vous engager, vous-même, à faire des changements.

Vous voulez faire une différence et permettre à nos enfants et leurs enfants de vivre sur une planète en santé? C’est ici que vous pouvez signer : https://www.lepacte.ca/